Comment devenir auxiliaire de puériculture ?

Profession très passionnante, le métier d’auxiliaire de puériculture comme tout métier, demande savoir et savoir-faire. Et ces deux concepts ne s’acquièrent qu’à travers des formations et des pratiques. Ainsi, pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut suivre des étapes bien précises que le présent article vous propose de découvrir.

Première étape : L’étude des dossiers

L’accès au métier d’auxiliaire de puériculture, était en effet possible seulement sur concours. Concours qui se déroulait en 3 étapes dont 2 écrites et une orale. Cependant, depuis un an, plus précisément depuis l’année 2021, pour devenir auxiliaire de puériculture, le candidat présente un dossier afin d’être sélectionné.

A lire aussi : Quel est le niveau pour devenir un auxiliaire en puériculture ?

Le dossier servant de base à la sélection permet également d’évaluer l’intérêt du candidat pour le métier, ses capacités d’analyse ainsi que son parcours professionnel. Ainsi, pour être sélectionné, le candidat doit présenter un profil qui soit en adéquation avec le métier d’auxiliaire de puériculture. En dehors du dossier, le candidat doit passer un entretien avec un jury composé de professionnels de puériculture.

Afin d’apporter un réel plus à son dossier, il convient de joindre toutes les pièces nécessaires. Il s’agit principalement :

A lire également : Quels est le poids adéquat pour un rehausseur pour enfant ?

  • Du cv du candidat ;
  • De sa lettre de motivation ;
  • Ses diverses attestations ;
  • Un document manuscrit dans lequel le candidat narre une situation en rapport avec l’objectif.

Notez aussi que le candidat qui se présente pour l’étude de dossier doit être âgé de 17 ans au minimum.

Deuxième étape : Suivre une formation

L’exercice du métier d’auxiliaire de puériculture est conditionné par une formation permettant d’obtenir le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). La formation est donc la deuxième étape après celle de l’étude de dossier. Plutôt dense, une formation initiale est faite à l’aspirant sur 10 mois. Elle commence par 24 semaines de stages d’immersion dans une structure et des cours théoriques dans un institut de formation.

Les modules à suivre par le candidat au sein de l’institut de formation sont au nombre de 8. Aussi, à travers un contrat de professionnalisation, le candidat à la possibilité d’être rémunéré tout en suivant sa formation. Il travaillera au sein d’une structure de la petite enfance avec le statut de stagiaire ou d’apprenti pendant 18 mois.

Les diplômes après formation

Le premier diplôme que le candidat obtient de sa formation est le CAP AEPE (CAP Accompagnant éducatif petite enfance). Ce diplôme de premier niveau lui permet d’occuper des emplois de la petite enfance. Les enfants que le diplôme de niveau peut prendre en charge sont des enfants dont l’âge est inférieur à 6 ans.

Le second diplôme est le BAC Pro ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne). Ce dernier, après la 3ème, demande une préparation sur 3 ans. Le détenteur de ce diplôme peut non seulement intervenir auprès des enfants, mais également chez les personnes âgées.