Qui paye l’école privée ?

En France, éduquer les enfants s’apparente à une obligation. Toutefois, il revient aux parents de choisir les écoles convenables. Par ailleurs, plusieurs aides à la scolarité s’attribuent. Les écoles privées représentent une alternative des écoles publiques. Chaque année, elles scolarisent 20 % environ des élèves. Encore, retenez bien que la scolarisation dans une école privée est payante. Alors, qui paie les écoles privées ? Découvrez-les au travers de cet article !

Payer école privée : Allocation de rentrée scolaire (ARS)

En réalité, cette aide fonctionne à la fois avec les écoles privées et les écoles publiques. Ainsi, la MSA verse cette dernière sous condition de ressources. D’ailleurs, elle aide les familles modestes à supporter les dépenses relatives à la rentrée des classes. En 2021, elle octroie un montant de 370,31 € à chaque enfant de moins de 11 ans. La majorité des enfants se révèlent susceptibles de bénéficier de cette aide. Excepté les enfants dont les parents assurent la scolarité à la maison ne sont pas concernés par cette aide.

Lire également : Quel lit cododo utiliser après 6 mois ?

Payer école privée : aide pour la cantine

Dans les écoles privées, tous les enfants sous ou hors contrat, acquièrent une aide municipale pour les règlements de factures de cantine. Pour en avoir, sollicitez votre municipalité, parce que cette aide est propre à chaque commune. Votre quotient familial servira de base pour le calcul de cette aide et son attribution.

Payer école privée : bourse pour les écoles élémentaires

Certains départements accordent aux familles à revenus modestes des bourses de fréquentation des écoles primaires. Précisément, quand votre école est éloignée du domicile de plus de 3 kilomètres. Pour attribuer cette aide, il existe certaines conditions qui se varient en fonction des départements. Dans le même temps, certaines communes versent aussi cette bourse. Dans le but de servir si vous y prétendrez, adressez-vous aux services administratifs de votre municipalité ou département.

A voir aussi : Les atouts et obstacles d'une famille nombreuse : ce que vous devez savoir

Payer école privée : le fond social collégien

De prime abord, il convient de préciser votre enfant doit impérativement être scolarisé dans un établissement privé sous contrat. Avant de profiter du fonds social collégien. En fait, les collégiens en structures hors contrat sont exclus de cette aide, avec le gouvernement français. Tout comme les écoles Montessori ou Steiner par exemple.

Le fond social collégien aide les familles les plus modestes à financer les frais afférents à la scolarité. Tout comme la cantine, la pension, le matériel, les transports, les manuels scolaires, les sorties et bien d’autres. Notez bien que cette aide est : étudiée au cas par cas. Pour en bénéficier, adressez-vous directement au secrétariat du collège qui accueille votre enfant.

Payer école privée : crédit d’impôt pour frais de scolarité

Une autre alternative pour payer l’école privée est le crédit d’impôt pour frais de scolarité. Ce dispositif permet aux parents de déduire une partie des dépenses liées à la scolarisation de leur enfant dans un établissement privé sous contrat. Le montant du crédit d’impôt est calculé sur les dépenses payées entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédente, il ne peut excéder 30 % des dépenses engagées.

Si vous avez moins de 18 ans au cours de l’année concernée par la déclaration fiscale, seuls les frais liés à la scolarité sont pris en compte : inscription, enseignement proprement dit (cours et travaux dirigés), ainsi que certains équipements spécifiques nécessaires tels que des uniformes ou des instruments musicaux, par exemple.

Sachez que ce dispositif n’est pas cumulable avec une demande auprès du fonds social collégien, ni avec certains autres types d’aides, telles que celles versées dans le cadre des chèques vacances ou encore celles destinées aux enfants handicapés.

Payer école privée : financement participatif et dons des entreprises

D’autres solutions existent aussi pour financer l’école privée, notamment le financement participatif. Il s’agit d’une solution qui permet de récolter des fonds auprès du grand public en présentant son projet sur une plateforme spécialisée. Les parents peuvent ainsi créer une campagne de crowdfunding et solliciter leur réseau familial, amical ou professionnel pour les aider à financer la scolarité de leur enfant.

Les entreprises peuvent aussi se montrer généreuses en proposant des dons ou en mettant en place un partenariat financier avec l’établissement privé. Il faut noter que cette solution est rarement envisagée car elle peut être considérée comme discriminatoire et créer des inégalités entre les élèves.

Payer l’école privée peut représenter un coût conséquent pour certaines familles, mais plusieurs solutions existent pour faciliter cet investissement : bourse scolaire, crédit d’impôt ou encore financement participatif. Avant toute décision importante concernant la scolarisation d’un enfant dans le secteur privé, il est recommandé aux parents de bien se renseigner sur les différentes aides financières disponibles afin de choisir la formule qui convient le mieux à leurs besoins et à leur budget.