Devis d’avocat : comment choisir la méthode de facturation la plus avantageuse pour vous ?

Les factures d’avocat peuvent rapidement grimper, en particulier si l’affaire prend plus de temps que prévu. Les tarifs varient considérablement d’un avocat à l’autre. Il peut être difficile d’estimer le temps que prendra la procédure, cela peut rendre la facturation basée sur le temps passé incertain. Pour éviter les coûts imprévus, optez pour une rémunération au forfait et négociez les tarifs avant de signer un contrat. Les prix moyens des litiges les plus courants peuvent servir de référence pour la négociation.

Demandez un devis d’avocat lors de votre premier rendez-vous

Il est important de demander une convention d’honoraires dès le début de vos discussions avec votre avocat, même si peu d’entre eux la proposent spontanément. Cette convention vous donnera une idée du coût total du litige et devrait inclure le tarif horaire. D’ailleurs, cela est possible en ligne comme sur devis-avocat.com. Une estimation du temps que l’avocat devra consacrer à votre dossier, ainsi qu’un chiffrage des frais à prévoir tels que les frais de :

A découvrir également : Punaise de lit : comment expliquer ce fléau ?

  • Huissier
  • Expertise
  • Téléphone
  • Photocopies
  • Etc. 

Il est important de vérifier si d’autres membres du cabinet interviendront et à quel prix, car un avocat junior coûte généralement moins cher qu’un avocat expérimenté.

Il est important de noter que la convention d’honoraires ne couvre généralement que la procédure de première instance. En outre, si vous décidez de faire appel, des frais supplémentaires importants peuvent s’appliquer. 

A découvrir également : Quel est le rôle de l’éducation?

Si vous contestez le devis d’avocat final, la convention d’honoraires sera essentielle pour trancher le différend en écrivant au bâtonnier dans les trois mois suivants la réception de la facture. L’absence de convention d’honoraires peut jouer en faveur de l’avocat dans ce genre de différend. Il est donc important de s’assurer d’avoir une convention d’honoraires claire et détaillée avant de commencer toute procédure juridique.

Facturation au forfait ou au résultat : les avantages pour maîtriser vos coûts juridiques

Évitez les coûts imprévus en demandant un forfait tout compris plutôt qu’une facturation horaire pour les services d’avocat. Cette option est souvent possible pour les dossiers simples. Une rémunération au résultat peut également être ajoutée, mais elle est généralement limitée à 15 % de la somme gagnée en France.

Négociation des frais juridiques : une étape importante pour économiser de l’argent

La compétition entre les avocats est féroce, cela peut être à votre avantage lors de la négociation des frais. Tout peut être négocié, que ce soit le forfait, le taux horaire ou le bonus sur le résultat. Par exemple, vous pouvez convenir d’abandonner un pourcentage plus élevé des dommages et intérêts à votre avocat en échange d’une réduction de 20 à 40 % du montant du forfait.

Pensez à rester discret sur vos revenus et votre patrimoine lors de la négociation des frais. Les avocats ont le droit d’adapter leurs honoraires en fonction des moyens de leurs clients, et ils peuvent facturer des tarifs plus élevés aux clients plus fortunés. Selon un habitué du barreau parisien, un cadre gagnant 6 000 euros par mois peut payer deux fois plus cher qu’un employé au SMIC pour la même affaire.