Quand les molaires de bébé tombent-elles ?

Les dents jouent des rôles importants. Le processus de leurs mises en place est assez complexe et lent. À un moment, certaines dents doivent laisser place à de nouvelles dents, qui seront plus rigides et adapter à la vie d’adulte. Les molaires sont la plupart du temps, les dernières dents à se mettre en place.

La composition des dents de laits et rôle des molaires

Les molaires que bébé perd font partie d’un groupe de dents appelé « dent de lait ». Ces dents poussent jusqu’à ce que l’enfant fête ces trois ans. Les dents de lait sont constituées de 20 dents que sont : quatre incisives centrales, quatre incisives latérales, quatre canines, quatre prémolaires, et quatre molaires. Les molaires se logent normalement dans la partie postérieure de la mâchoire. Elles servent principalement à broyer et à écraser tous les aliments. Les molaires de la mâchoire inférieure et celles de la mâchoire supérieure qui jouent ensemble ce rôle

A lire aussi : Spectacles et experiences scientifiques : la nouvelle tendance pour faire la fete entre enfants

L’âge pour la perte des molaires

En général, un enfant perd ces molaires entre 9 ans et 13 ans. Mais, il faut faire une différence entre la période de perte des prémolaires (premières molaires) et les deuxièmes molaires. En effet, ce sont les premières molaires qui tombent tout d’abord. Qu’il s’agisse de premières molaires supérieures ou de premières inférieures, la tranche d’âge reste la même. Avant elles, vous constaterez la perte des canines. Ensuite vient le tour des deuxièmes molaires. Elles tombent entre 11 ans et 13 ans. Vous constatez que les deux périodes sont quasiment identiques. Mais, l’enfant perd souvent les premières molaires avant les deuxièmes molaires.

Notez qu’il ne s’agit que d’estimation et qu’il peut y avoir des changements selon chaque type d’enfants. Ces huit molaires perdues ne laissent pas place à huit nouvelles molaires, mais plutôt douze nouvelles molaires que sont : quatre premières molaires, quatre secondes molaires, et quatre dernières molaires.  

A lire également : Comment devenir auxiliaire de puériculture ?

L’âge pour la formation des prémolaires

Il serait également bien de s’intéresser à la période de formations des molaires. Chez la plupart des enfants, les premières molaires se forment entre 13 mois et 19 mois. Les deuxièmes molaires s’installent par contre entre 25 mois et 33 mois.

Molaires qui ne tombent pas

Ce sont des phénomènes rares ! Mais il arrive que des molaires ne tombent pas. Ces situations sont dues entre autres : à un développement de la dent définitive dans la mauvaise direction, à un encrassement de la dent dans la mâchoire, à un développement tardif de la dent définitive, etc. Quand vous constatez que la perte tarde, consulter un dentiste, il saura prendre les dispositions nécessaires. Sachez toutefois que des retards de quelques semaines peuvent être constatés.

Assister un enfant qui perd ces molaires

Votre assistance doit commencer bien avant que les premières dents ne tombent. À l’approche des premières pertes (à 6 ans environ), expliquez à l’enfant le processus de transformation qu’il subira d’ici là. De cette façon, il sera psychologiquement préparé. Quand il perdra les dents, les molaires comprises, il n’en sera pas si affecté.

Lorsqu’on perd une dent, il y a souvent de légers saignements. Votre enfant pourrait être paniqué s’il n’en savait rien. Rassurez-le et demandez-lui juste de rincer sa bouche avec de l’eau propre. Le saignement s’arrête tout naturellement sans aucune intervention médicale. Profitez de ces instants pour donner des conseils d’hygiène buccale à votre enfant. On vous recommande également de rendre l’expérience amusante.

Les signes de la chute imminente des molaires de bébé

Il n’y a pas de formule magique pour savoir exactement quand les molaires d’un bébé vont tomber. Il existe quelques indices qui vous aideront à prévoir la chute.

Tout d’abord, le plus grand signe est que votre enfant commence à se plaindre de douleurs ou ressent des gênes au niveau de la mâchoire. Les dents sont en train de bouger et l’enfant peut avoir du mal à s’habituer aux nouvelles sensations qu’il éprouve.

Vous pouvez constater un blanchiment des gencives. Leur couleur devient alors plus claire autour des zones où les molaires seront perdues. C’est une réaction normale car les gencives travaillent dur pour permettre l’évolution naturelle du développement dentaire.

Il est aussi possible que vous remarquiez un certain nombre d’autres changements dans le comportement alimentaire et général de votre enfant. Effectivement, la perte imminente des molaires peut entraîner une mastication difficile, voire impossible. Il peut être utile alors d’adapter sa nourriture jusqu’à ce que ses nouvelles molaires apparaissent.

Gardez toujours l’œil ouvert sur tout autre signe inhabituel tel que fièvre ou saignements excessifs au niveau buccal • cela pourrait indiquer une infection et doit être signalé immédiatement à votre professionnel dentaire.

Les complications possibles liées à la perte des molaires de lait et comment les éviter

La perte des molaires de lait est une étape naturelle dans le développement dentaire d’un enfant. Si elle n’est pas gérée correctement, elle peut causer certaines complications.

L’une des complications les plus courantes est la mauvaise mastication des aliments. Effectivement, les molaires sont essentielles pour broyer et écraser certains types d’aliments tels que les légumes crus ou les viandes rouges maigres. Sans ces dents de lait, l’enfant peut avoir du mal à mastiquer convenablement ses aliments et courir le risque de développer des problèmes digestifs.

Une autre complication possible est liée au développement incorrect de nouvelles dents permanentes qui peuvent se déplacer en raison du manque d’espace causé par la perte prématurée des molaires primaires. Cette situation peut entraîner un mauvais alignement dentaire ainsi qu’un sourire disgracieux chez l’enfant.

Pour éviter ces complications potentielles, il est recommandé aux parents d’assister leur enfant pendant cette période compliquée afin de prévenir tout problème futur. Toutefois, il ne faut pas s’inquiéter outre mesure car souvent cela se passe sans heurt ni douleurs importantes pour l’enfant.

Les professionnels dentaires encouragent aussi fortement une visite régulière chez un dentiste pédiatrique dès que le premier anniversaire du bébé a été célébré. Les visites régulières permettront aux parents d’être informés sur la santé bucco-dentaire de leur enfant et leur donneront des conseils précieux pour éviter toute complication future découlant de la perte des molaires primaires.

Vous devez également veiller à l’alimentation de l’enfant. Les aliments riches en calcium, tels que les produits laitiers ou les légumes verts feuillus, sont essentiels pour construire des os et des dents forts.