Allaitement à plus de 6 mois : un risque ?

Après six mois de vie, bébé commence un autre régime alimentaire et ne se contente plus du lait maternel. Pour certaines mamans, cela signifie l’arrêt de l’allaitement. Cependant, il y a bien des avantages à allaiter au-delà des six mois. Découvrons-les ensemble.

Les privilèges de l’allaitement prolongé 

Bébé commence à savourer les aliments solides à six mois. Cela ne signifie pas qu’il faut arrêter l’allaitement.

Lire également : Les fournitures scolaires japonaises : Des objets de collection pour les passionnés

L’Organisation Mondiale de la Santé préconise de nourrir bébé au sein jusqu’à deux ans. En effet, l’allaitement à long terme favorise le développement cérébral d’un enfant. En outre, cela réduit le risque d’infections en plus de fournir une protection contre les risques d’obésité et de diabète.

De surcroît, cela limite le risque d’exposition de la mère au cancer du sein, des ovaires et de l’utérus. On peut lire ce contenu pour se documenter davantage.

A découvrir également : Pourquoi Choisir une Bonne Gigoteuse : Le Confort et la Sécurité de Votre Bébé

Allaitement après 6 mois : des problèmes dentaires ?

Rien ne prouve l’existence d’un lien entre l’apparition de problèmes dentaires d’un nourrisson et l’allaitement. L’allaitement contribue même au développement de la mâchoire des plus petits. Seulement, les mères allaitantes décident de sevrer leur bébé au moment de l’apparition des dents, car les morsures sont extrêmement douloureuses.

Dans ce cas, inutile d’arrêter l’allaitement d’un enfant. Il est plus judicieux de lui offrir un anneau de dentition pour l’aider à soulager son besoin de mâcher.

Allaiter pour développer une relation avec son enfant

On entend souvent fuser des critiques sur l’allaitement après six mois. Il semblerait que cette pratique n’apporte plus de bénéfice au bébé. Cependant, cette décision n’appartient qu’à la mère. Les opinions négatives ne doivent en aucun cas impacter son envie d’allaiter et de se rapprocher de son enfant. Il est difficile de faire abstraction des mauvaises impressions. Toutefois, allaiter jusqu’à deux ans permet à une mère et à son enfant de se rapprocher sur le plan émotionnel. Si cela peut faire du bien, pourquoi arrêter ?

Allaitement long et fatigue ?

Il faut savoir que la production de lait constitue une dépense énergétique pour la maman. L’allaitement exclusif lui fait dépenser jusqu’à 650 calories par jours.

L’allaitement est une dépense énergétique, mais elle peut être associée à une réadaptation du régime alimentaire de la mère. Pour éviter la perte de poids et la fatigue, cette dernière peut prendre des apports caloriques en plus. Heureusement, allaiter contribue à augmenter l’appétit. En rajoutant des repas, la femme ne souffrira d’aucun déficit calorique et d’aucune carence.

En outre, l’allaitement aide la jeune maman à simplifier son organisation. Elle n’aura pas besoin de préparer de biberons lors des sorties. Il suffira d’allaiter son bébé à la demande.

L’allaitement n’exclut pas le papa

Allaiter aide la maman à construire une belle histoire avec son enfant. Le papa se sent souvent exclut pendant le processus nourricier (de 0 à 6 mois). L’allaitement long (au-delà de six mois) peut créer un sentiment de mise à l’écart.

Le père peut aussi gagner l’affection de son enfant en le nourrissant durant la diversification alimentaire. Les régimes préconisés par les pédiatres se composent souvent de :

  • La compote de fruits ;
  • Les purées de légumes ;
  • Les céréales, etc.

Il peut aussi porter son enfant dans ses bras une fois la tétée finie. Ainsi, comme la mère, il peut créer un duo fusionnel avec son fils ou sa fille. Le père doit donc trouver un moyen de s’impliquer et de participer.

Allaitement long : quels impacts sur la sexualité de la maman ?

L’allaitement conduit à une baisse d’œstrogène et de progestérone. Cela pourrait bien causer des problèmes de sécheresse vaginale. La libido de la mère pourrait ainsi en prendre un coup. L’arrivée des enfants a certes une répercussion sur la sexualité du couple. Cependant, on peut utiliser un lubrifiant pour gérer ce petit souci. Sinon, il est recommandé de demander conseils à son gynécologue. Le couple peut également faire preuve de créativité pour s’épanouir sur le plan sexuel, même pendant l’allaitement.

Comment arrêter avec l’allaitement long ?

Une fois que l’enfant est âgé de plus de deux ans, il est mieux de stopper l’allaitement long. Le but de ce dernier est de laisser l’enfant stopper la tétée à son propre rythme. Lorsque bébé commence la diversification alimentaire, la mère peut commencer à espacer les tétées. Au fur et à mesure, bébé aura de moins en moins besoin du sein. Il finira par l’abandonner. Sinon, la mère peut aussi expliquer les raisons de l’abandon de l’allaitement à son enfant. Il faudra lui expliquer les motifs en utilisant des mots simples.