Pourquoi faut-il prendre de l’acide folique pendant la grossesse ?

Au début de la grossesse, l’aspect physique ainsi que l’alimentation de la femme change. Cela impacte la santé du futur bébé. Pour une bonne santé, les médecins recommandent que l’alimentation soit renforcée par des sels minéraux. Parmi ces minéraux, l’acide folique est très important. Quels sont donc les rôles essentiels de l’acide folique lors de la grossesse ? Cet article en donne plus de détails.

Bonne santé de la mère et du fœtus

L’acide folique est encore appelé vitamine B9. Il est l’une des vitamines essentielles qui ne sont pas produites par l’organisme. Chez la femme enceinte, les besoins en acide folique augmentent avant la grossesse. Il prépare la croissance des tissus maternels (sang, utérus, reproduction cellulaire, production de globules rouges et blancs, etc). Pendant la grossesse, la vitamine B9 favorise la croissance du bébé et permet d’éviter les malformations. L’acide folique intervient dans de nombreuses fonctions de l’organisme. Il permet la production de matériel génétique (tel que l’ADN), la division cellulaire, le fonctionnement du système nerveux et immunitaire. Il participe au renouvellement de la peau et des parois de l’intestin. Il est aussi à la base de la synthèse de substances chimiques qui modulent le fonctionnement du cerveau. Essentiel pour la production de nouvelles cellules, il est particulièrement importante pendant la grossesse. L’acide folique stimule la croissance et le développement des systèmes nerveux et cérébral du fœtus. Il intervient également dans le métabolisme des acides aminés, constituants des protéines. Très bénéfique pour la femme enceinte ainsi que le pour le fœtus.

A lire en complément : Quel type d'alimentation lors d'une grossesse ?

Permet d’éviter les malformations du fœtus

L’acide folique est très important pour la femme enceinte en raison de son rôle clé dans la division cellulaire. Une carence en cet acide peut avoir des conséquences graves sur le fœtus. Cela peut s’observer pendant la phase décisive du développement du système nerveux de l’embryon. Cette période va du 14eme jour au 30eme jour de grossesse. Elle permet d’éviter de graves malformations du système nerveux et des anomalies de fermeture du tube neural. La plus connue de ces anomalies est le spina bifida.

Une carence en acide folique peut également entraîner des anomalies du développement des tissus placentaires. Un retard de croissance du fœtus ou un risque élevé d’accouchement prématuré. Le bébé lui-même peut aussi naître avec de faibles réserves en acide folique, dont il aura pourtant besoin pendant sa croissance. Une carence en vitamine B9 peut provoquer une anémie macrocytaire (concentration insuffisante d’hémoglobine), des nausées. Plus grave, elle peut aussi provoquer des troubles neurologiques et cognitifs de type démence.

A voir aussi : Les atouts et les limites des différentes couches pour bébé

Réduction du risque de fausse couche

L’acide folique est également connu pour jouer un rôle dans la réduction du risque de fausse couche. Une étude menée par l’Université de Yale a montré que les femmes qui prenaient des suppléments d’acide folique avant et pendant leur grossesse avaient moins de risques de subir une fausse couche qu’une femme ne prenant pas ces compléments.

Le fait d’avoir une carence en acide folique peut augmenter le risque de complications chez la mère et le bébé. Il faut prendre des vitamines prénatales comme l’acide folique et connaître leurs effets sur la santé de la mère et celle du fœtus. Les obstétriciens ont donc tendance à prescrire ce type de complément dès le début de la grossesse afin d’éviter tout problème lié à une carence éventuelle en acide folique.

Prendre régulièrement des suppléments d’acides aminés essentiels, tels que l’acide folique, permet non seulement aux femmes enceintes ou envisageant une grossesse d’être plus efficaces, mais aussi au bébé à naître, dont il garantit sans conteste la protection contre divers maux résultant notamment de malformations génétiques susceptibles de compromettre son développement harmonieux.

Amélioration de la croissance et du développement du fœtus

Au-delà de la prévention des malformations du fœtus, l’acide folique est aussi un élément clé pour améliorer la croissance et le développement du fœtus. Il aide au bon fonctionnement de l’ADN et à la division cellulaire. Les experts recommandent aux femmes enceintes de prendre régulièrement une dose d’acide folique, car cela peut améliorer significativement la santé et le bien-être du bébé.

Les études montrent que les femmes qui prennent régulièrement de l’acide folique ont tendance à avoir des bébés plus grands et en meilleure santé. Ces mêmes nourrissons peuvent développer un système immunitaire fort dès leur naissance, ce qui peut aider à prévenir les infections chez le nouveau-né.

Il n’y a aucune raison pour une femme d’ignorer cette vitamine essentielle pendant sa grossesse. En prenant simplement un complément quotidien contenant une quantité suffisante d’acide folique, elle offre ainsi à son enfant les meilleures chances possibles pour se développer en bonne santé tout au long de sa vie. C’est pourquoi elles doivent penser à bien prendre de l’acide folique pour leur propre corps et celui de leurs futurs enfants. .